Accueil > Archives > Revue de presse > Observatoire des droits des ma ... rapatriement des marins abandonnés

06/02/2004 Observatoire des droits des marins : accélérer le rapatriement des marins abandonnés

Article de André THOMAS paru sur le Marin

Pendant que l'OIT tenait session, l'Observatoire des droits des marins (ODM) organisait deux journées d'études qui ont réuni une soixantaine de spécialistes internationaux. L'ODM est né à Nantes, à l'issue des premières rencontres, en 1993, entre des membres du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD), d'inspecteurs ITF, d'avocats, de représentants de foyers d'accueil de marins et d'universitaires tels que Patrick Chaumette (président actuel de l'ODM) ou le géographe Jean Chaussade.
"La sphère anglo-saxone a tissé des réseaux à travers la centaine de chapelains de port et les 700 correspondants de l'association internationale maritime chrétienne, qui servent de relais à ITF", explique Patrick Chaumette. "Des centres universitaires à New-York et à Cardiff travaillent avec ITF et le BIT. Mais dans la sphère francophone, c'était le désert". En quelques années, la part des navires sous pavillon de libre immatricumation est passée de 50 % a 60 %". Si la moitié est couverte par des accords ITF, un quart est "en dessous des normes de l'OIT et un quart entre les deux". " On ne contrôle plus les navires moches, comme ça on est sûr de ne plus avoir de navires-ventouses dans les ports". Pour Patrick Chaumette, la priorité est d'obtenir "une accélération de la procédure pour que les marins reçoivent leur salaire et soient rapatriés".

Si vous souhaitez avoir l'intégralité de cet article envoyez nous un courriel à notre adresse.


Retour à la liste des articles

Observatoire des Droits des Marins

Maison des Sciences de l'Homme "Ange Guépin" - 5, allée Jacques Berque
BP 12105 - 44021 - NANTES CEDEX 1 - FRANCE

Tél. 02 53 00 93 80 - fax. 02 53 00 94 11

Point Sys - Création de sites institutionnels